Liège-Décroissance
     Groupe de Liège du mpOC

Réinformation covid

Décroissance-Liège met à votre disposition des articles et vidéos à propos du covid avec pour objectif d’apporter un éclairage différent de celui monomaniaque du gouvernement et des médias dominants et ainsi de nourrir la pensée et le débat.

LIRE LA SUITE

 

Pour entamer l’année 2022, le mpOC-Liège a fait peau neuve en devenant « Liège-Décroissance » ; l’adresse du site web sera dorénavant www.liege.decroissance.be mais tous les anciens liens resteront actifs (comme www.liege.mpOC.be, etc.).

Le mpOC (Mouvement politique des objecteurs de croissance) a été fondé le 18 octobre 2009 à Bruxelles. Comme son nom l'indique, le mpOC est un mouvement, pas un parti politique ; cependant, parmi les valeurs de l'objection de croissance (voir le Manifeste du mpOC), il y a l'égalité et l'autonomie individuelle et collective, ce qui passe par une reconquête du politique par les citoyens et la mise en place d’un système politique qui soit une vraie démocratie et pas cette démocratie de façade que nous connaissons depuis trop longtemps. Le mpOC est constituée de groupes locaux autonomes dont celui de Liège (dont le nom est Liège-Décroissance depuis janvier 2022). Celui-ci se réunit régulièrement ; si vous êtes intéressé n'hésitez pas à nous contacter.

Bienvenue à Liège-Décroissance !

Sommaire

Nos prochains dimanches conviviauxretour au sommaire

Les dimanches conviviaux sont des balades pédestres en nature organisées régulièrement par Liège-Décroissance depuis sa création en 2009. Le point de départ de la balade est accédé par les transports en commun, sauf rare exception, et en train presque toujours. Parmi nos destinations favorites : les vallées de l’Ourthe, de la Vesdre et de l’Amblève ainsi que les Fagnes (via Eupen ou Verviers).

Pour être tenu au courant des informations à propos des balades, d'un changement éventuel de la date (peut arriver pour cause d'une manifestation annoncée tardivement) ou d'annulation en dernière minute pour cause de très mauvais temps (nous n'avons annulé que deux fois en 10 ans), abonnez-vous à la lettre Marcher avec Décroissance-Liège.

Prochaines balades

 

______________________________________
Archive : les anciens dimanches conviviaux

Agendaretour au sommaire

Jeudi 27 octobre 2022, 19 h 30 (19 h 00), Liège

Conférence-débat à propos des conséquences du déploiement de la 5G
Avec Francis Leboutte, ingénieur civil et porte-parole du Collectif stop5G.be

Le déploiement de la 5G aura des multiples conséquences délétères, en particulier au plan énergétique, climatique et sanitaire.

Dans cette folle course à la croissance et à la technique sans limites qui touche le monde entier, le gouvernement de la Région wallonne n’est pas en reste avec le projet de décret annoncé par son ministre-président Elio Di Rupo dans un communiqué daté du 21 avril 2022 et benoîtement intitulé «  Plan de relance : vers un déploiement encadré de la 5G en Wallonie ». Il nous annonce en fait un abaissement substantiel de la protection du citoyen contre les radiations électromagnétiques au profit des industriels et des opérateurs de la 5G, et ce, à grands coups de désinformations. Par exemple, il prétend que « cette [nouvelle] limite correspond à un vingtième de la limite préconisée et d’application dans la grande majorité des pays européens. Le niveau de protection de l’environnement et de la santé resterait donc très élevé mais permettrait toutefois le développement de la 5G ». C’est oublier de dire que cette nouvelle limite l’est par opérateur, ce qui fait que sur un pylône sur lequel 4 opérateurs seraient actifs, ce ne serait pas « un vingtième de la limite préconisée » mais un cinquième.

Évidemment, on ne peut compter sur le ministre pour rappeler que les recommandations des experts et scientifiques indépendants du domaine sont de l’ordre de 1 million de fois inférieures à cette « limite préconisée », une limite qui n’a été mise en place que pour satisfaire au mieux les souhaits des industriels de la téléphonie mobile. Cette valeur de 1 million peut sembler excessive, elle l’est moins lorsqu’on sait qu’aujourd’hui il n’est pas rare d’être exposé à un niveau de puissance des champs électromagnétiques de 1 milliard de milliards de fois celui du champ naturel (cliquer sur la vignette ci-dessus pour plus d’information à ce sujet).

Avec votre aide, le Collectif stop5G.be, dont Liège-Décroissance est membre, entreprendra un recours contre ce décret (voir www.stop5g.be/fr/#recours2022).

Janvier 2023 (date exacte à préciser)

Conférence-débat La croissance verte contre la nature
Avec Hélène Tordjman, économiste et maîtresse de conférences à l’Université Sorbonne Paris-Nord et l’autrice de l’essai, « La croissance verte contre la nature – Critique de l’écologie marchande » publié aux Éditions La Découverte.

Extrait de la 4e de couverture de son ouvrage :

« Fabriquer de toutes pièces des micro-organismes n’ayant jamais existé pour leur faire produire de l’essence, du plastique, ou absorber des marées noires ; donner un prix à la pollinisation, à la beauté d’un paysage ou à la séquestration du carbone par les forêts en espérant que les mécanismes de marché permettront de les protéger ; transformer l’information génétique de tous les êtres vivants en ressources productives et marchandes… Telles sont quelques-unes des “solutions” envisagées aujourd’hui sous la bannière de la transition écologique, du Pacte vert européen ou du Green New Deal pour répondre tout à la fois à la crise climatique, au déclin de la biodiversité et à la dégradation de la biosphère. Sont-elles vraiment en mesure de préserver la planète ?

En disséquant les ressorts idéologiques, techniques et économiques de ce nouveau régime de “croissance verte”, Hélène Tordjman montre que ses promoteurs s’attachent plutôt à sauvegarder le modèle industriel qui est la cause de la catastrophe en cours. Alors que de nouvelles générations de carburants “biosourcés” intensifient une logique extractiviste et contreproductive et que l’élargissement du droit de la propriété intellectuelle à toutes les sphères du vivant permet à quelques firmes de s’approprier l’ensemble de la chaîne alimentaire, l’attribution de prix aux “services écosystémiques”, le développement de dispositifs de compensation écologique ou les illusions d’une finance prétendument verte stimulent un processus aveugle de marchandisation de la nature.

Loin d’opérer la rupture nécessaire avec le système économique qui nous conduit à la ruine, ce mouvement témoigne en réalité d’une volonté de maîtrise et d’instrumentalisation de toutes les formes de vie sur Terre et d’une foi inébranlable dans les mécanismes de marché. Refuser cette fuite en avant est le premier pas à engager pour tracer enfin une autre voie ».

Pour lire la table des matières de l’essai, consulter le site de l’éditeur.

______________________________
Archive : les anciennes annonces de l’agenda .

Autres agendas :

Les lettres de Décroissance-Liègeretour au sommaire

Des exposés-débats pour ouvrir l’avenirretour au sommaire

Aborder de manière accessible les grands enjeux qui agitent la planète ? Se laisser guider par l’action solidaire plutôt que par la panique des marchés ? Apprendre, en connaissance de cause, à poser les bonnes questions et en débattre constructivement ? Envisager sans tabous un changement des modèles socio-économiques ?

Décroissance-Liège vous proposent des exposés-débats sur les thèmes ci-dessous :

  1. Projection du film d’animation Sans Lendemain (There's no tomorrow), un film d'animation superbe et percutant à propos du pic des énergies fossiles, du mythe de la technique, du problème de la croissance et de quelques autres thématiques, accompagné d’un exposé-débat. Le film a été traduit et doublé en français par le Décroissance-Liège. En savoir plus (documentation, diaporama...).
  2. Questions d’énergie.
  3. Nucléaire, climat et décroissance (PDF du diaporama).
  4. Limites, dépassement et effondrement. Rapport du Club de Rome.
  5. Compteurs communicants (« intelligents ») et 5 G (PDF d'un diaporama consacré aux compteurs).
  6. Le développement durable : une imposture ?
  7. L’objection de croissance, la décroissance.
  8. Sortir de l’idéologie libérale (individualisme, utilitarisme, économisme).
  9. Penser la numérisation, la robotisation et le transhumanisme pour leur résister.
  10. La démocratie est-elle représentative ?
  11. Quel changement social sera nécessaire pour entrer en décroissance ?
  12. Etc.

Tout public. L’exposé peut être adapté en concertation avec les organisateurs disposés à accueillir nos intervenants.

Plus d’informations au 04/277.91.42 et par courriel à

Cette proposition d'exposés est disponible au format PDF (2 A5).

Manifestesretour au sommaire

Articlesretour au sommaire

Le contenu des articles proposés ne reflète pas nécessairement les positions courantes de Décroissance-Liège mais pour le moins alimentent notre réflexion sur des sujets qui nous préoccupent.

Retrouvez nombre les articles que nous avons diffusés et d'autres :

Une sélection d'articles

Articles et études par thème

Livres et périodiques de la décroissance retour au sommaire

Des livres sur la décroissance et des thèmes connexes qui nous sont chers :


Périodiques

Périodiques engagés dans la décroissance

Belgique : Kairos.

France :

– Nouveau en 2016 : Le carnet de la décroissance, un trimestriel thématique (le numéro 1 traite du climat).
   À Liège il est disponible dans les librairies Entre-temps et Livre aux trésors.
   À Bruxelles, à la librairie Aden.
EcoRev, Silence, La Décroissance, Les zindigné(e)s
– La parution d'Entropia (Revue d'étude théorique et politique de la décroissance) a cessé fin 2014 avec le numéro 16 ; le numéro 1, épuisé, est disponible en ligne (vous pouvez commander les autres à cette même adresse).
– Après 7 numéros publiés entre 2011 à 2015, L'An 02 a cessé de paraître. Un livre réunit les sept dossiers publiés dans la revue plus un huitième, inédit : En attendant l’an 02. Les pièges de la révolution écologique et des pistes pour les déjouer, Le Passager Clandestin, 2016. 200p.

Suisse : Moins!.

Autres revues d'écologie

Imagine demain le monde (Belgique)
LaRevueDurable (Suisse)

Pétitions et soutiensretour au sommaire

Répondre à l’enquête publique à propos de l’augmentation de la limite de 6 à 14,5 V/m à Bruxelles

Repris du site du Collectif stop5G.be :

Le gouvernement de la Région bruxelloise prépare une ordonnance pour faire passer la limite de protection contre les champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM-RF) de 6 à 14,5 V/m en vue du déploiement de la 5G(1). Dans le cadre de ce projet, Bruxelles Environnement(2) a rédigé un Rapport sur les incidences environnementales du projet d’ordonnance de même qu’un Résumé non technique de ce rapport, le tout soumis à une enquête publique à laquelle Bruxelles Environnement vous invite à « participer activement »(3).

Le Collectif stop5G.be vous invite également à participer, que vous habitiez la Région bruxelloise ou non(4). Pour ce faire nous vous suggérons de lire le résumé non technique (18 pages), voire le rapport lui-même (90 pages) ou de vous inspirer de la réponse à l’enquête ci-dessous :

___
(1) Selon l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications) et les opérateurs, la norme actuelle de 6 V/m de la Région bruxelloise ne permet pas le déploiement de la 5G.
(2) Bruxelles Environnement est l’administration de l’environnement et de l’énergie en Région de Bruxelles-Capitale qui, selon son site web, souhaite entre autres être « le moteur d’une ambition environnementale forte ».
(3) « Vos observations écrites peuvent être envoyées pour le 30 septembre au plus tard par mail ou par la poste (Bruxelles Environnement, Département Rayonnements et Technologies, av. du Port 86C/3000 à 1000 Bruxelles) ».
(4) « Toute personne physique ou morale, ainsi que les associations, organisations et groupes rassemblant ces personnes, qu’elles soient domiciliées en Région bruxelloise ou non, est en mesure de pouvoir participer à une enquête publique ».

Aidez à stopper l’utilisation des pesticides dans l’UE !

Participer à la consultation sur le nouveau règlement sur les pesticides dans l’UE (minimaliste, pro-lobby) ne demande que quelques minutes. Voici une proposition de réponse mais attention, votre texte doit être différent sinon il ne sera pas pris en compte :

Cela fait de nombreuses décennies qu’il est bien connu que l'utilisation massive de pesticides a un effet dévastateur sur la biodiversité et notre santé. Cela n’a que trop durer !

La proposition de la Commission de l’UE est insuffisante pour un changement salutaire. 50 % de pesticide en moins d'ici 2030 est trop peu et sans commune mesure avec les enjeux. La Commission, le Conseil et le Parlement européen doivent s’engager à supprimer tous les pesticides d’ici 2030.

La réponse proposée par Générations Futures (l’organisateur de cette action) est plus longue et plus argumentée mais moins radicale dans la demande de réduction des pesticides.

Contre l’acceptation des nouveaux OGM par l’UE

Les règles de sécurité des OGM de l'UE sont menacées. Les grandes entreprises chimiques et semencières font pression sur l'UE pour qu'elle autorise la mise sur le marché de nouveaux organismes génétiquement modifiés (OGM) sans tests de sécurité, sans contrôle ni étiquetage pour les consommateurs. Ces entreprises font pression sur la Commission européenne depuis des années pour exclure les nouveaux OGM de la réglementation européenne sur les OGM, en faisant des déclarations non fondées sur les avantages supposés pour la durabilité. Mais comme elles détiennent également des brevets sur les semences conçues avec ces techniques, leur véritable motivation reste l'augmentation de leurs profits. Une telle prise de contrôle des semences par l'industrie menacerait gravement l'autonomie des agriculteurs en matière de semences et la biodiversité agricole dans son ensemble. Suite à la pression de l'industrie, la Commission européenne prend maintenant les premières mesures pour déréglementer les nouveaux OGM.

La pétition est disponible sur le site de la Coordination Européenne Via Campesina et sur le site de corporateeurope.org (en anglais).

STOP Amazon, Alibaba & Cie

Voir le site stopalibaba.com

Internet par satellite ?
Stop à la privatisation du ciel étoilé !

Pour le retrait des bombes atomiques et la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN)

Pétition
– pour le retrait des bombes atomiques étasuniennes du sol de la Belgique déployées à Kleine Brogel,
– pour bannir les armes nucléaires dans le monde et la signature et
– pour la ratification par la Belgique Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui prendra effet le 22 janvier 2021, cinquante pays l’ayant ratifié.
Lire cette carte blanche du 26 octobre 2020 : La Belgique persistera-t-elle à être un Etat voyou ?
Pour signer : nonukes.be.

Pétition internationale contre la 5G

Adressée à l'Organisation des Nations Unies, à l'OMS, à l'Union européenne, au Conseil de l'Europe et aux gouvernements de tous les pays.
Plus de 300.000 signataires à la date de 1er mars 2022.
Site en anglais mais l'appel est disponible en français (PDF).
Signer la pétition (formulaire en anglais).  

Pour mémoire (1er mai 2014), à propos du TSCG

   ___________
   [voir les anciennes pétitions et soutiens]

À écouter

Pour réduire l’empreinte carbone des documents audios (et vidéos) disponibles sur notre site, la lecture en continu (streaming) est désactivée : avant de pouvoir écouter ou regarder un de ces documents, le fichier sera entièrement téléchargé sur votre équipement. Dans la même optique, le poids de ces fichiers a été réduit (en mégaoctet – ou mégabyte). Pour information, la vidéo sur internet est responsable de 1 % des émissions de gaz à effet de serre anthropique (en 2018 – et cette part est en augmentation).

   ___________
   Tous les fichiers audio (ceux ci-dessus et d'autres).

Contact – Devenir membreretour au sommaire

Liège-Décroissance (mpOC-Liège)
Tél : 04 265 66 29 et 04 388 39 19

Si vous disposez d’une adresse ProtonMail, en cas de nécessité, vous pouvez nous écrire à

Adhérer

Le montant de la cotisation annuelle est libre avec un minimum de 1 € ; pour information, les cotisations des membres sont les seules sources de revenus de Décroissance-Liège.

Pour adhérer, remplir le document ci-dessous, à retourner par courriel ou par la poste (instructions et numéro de compte bancaire dans le document). Choisir le format qui vous convient (pour envoyer par la poste, imprimer le document PDF) :